Photo de Claude BoukobzaClaude Boukobza était psychanalyste, membre d'Espace analytique, cofondatrice et consultante à l' UAME (Unité d'accueil mères-enfants du Centre hospitalier de Saint-Denis), chargée de cours à lUniversité Paris7-Denis Diderot, UFR sciences humaines cliniques, et rédactrice en chef de la revue Figures de la Psychanalyse.

Claude Boukobza avait fait des études de philosophie mais elle s’était rapidement engagée avec passion et détermination  dans la psychanalyse. Analysante de Maud Mannoni, contrôlée par Françoise Dolto, elle a poursuivi la trajectoire de ses deux aînées en n’écartant jamais les questions sociales et politiques, surtout en institution, quand il s’agissait de travailler avec des enfants et leurs parents qui sont, comme à Saint-Denis, dans une grande précarité psychique et matérielle. À Dolto et Mannoni, il faut associer Lacan et Winnicott qui lui servirent aussi de repères. À partir de Winnicott, elle développa une pratique institutionnelle : le holding du holding de la mère, de ces mères en détresse qui étaient accueillies à l’UAME. Repoussant les préjugés souvent tenaces de la communauté analytique, elle s’intéressa aussi à Anna Freud, à son approche des questions institutionnelles éducatives. Elle y trouvait matière à penser. Mais, surtout, elle soutint ce qu’on peut appeler l’école française de psychanalyse avec les enfants, qui implique un travail avec les parents et le souci de leur relation avec l’enfant. Ainsi, le holding du holding maternel n’excluait pas, bien au contraire, la fonction tierce de l’institution qu’elle a aussi nettement développée.

Claude Boukobza est décédée en juin 2012.

Lien vers l'ouvrage "Les écueils de la relation précoce mère-bébé"


Contactez-nous

Tél. :06 08 68 29 66

Par emailcontact@theopra.fr